Attention aux panneaux

Date de parution : juillet 2020

26.00 €

Quantité:

Amener le sujet à réfléchir sur son raisonnement, à la manière dont il a construit ses connaissances. Il devra pour cela construire un discours métacognitif et inhiber certaines conceptions naïves.

Repérages 4 niveaux de compétences sont envisagés :
1 panneau (Niveau du cours élémentaire - pour enfants de 8 ans)
2 panneaux (Niveau de cours moyen - pour enfants de 10 ans)
3 panneaux (Niveau de début collège - 6e et 5e / pour adolescents de 12- 13 ans)
4 panneaux (Niveau de fin collège (4e et 3e / pour adolescents de 14-15 ans)

Contenus des items
• Énoncés de situations-problèmes arithmétiques.
• Inférences logiques (suites logiques arithmétiques).
• Syllogismes logiques, relationnels et spatiaux.
• Reconnaissance de vocabulaire spécifique mathématique.
• Traitement cognitif du nombre (entier, décimal et fractionnaire) et du calcul.
• Connaissances conceptuelles versus connaissances procédurales.
• Connaissance de notions et propriétés géométriques.
• Jugement grammatical orthographique.

Passation
Chaque carte permet à l’enfant ou à l’adolescent de réfléchir à la façon dont il a construit ses connaissances. Pour cela, il devra émettre un jugement de validité cognitive face aux données proposées au recto de la carte :
- Ce qui est écrit est-il valide ?
Oui, donc au verso, le sujet découvre le panneau bleu avec la flèche blanche.
- Ce qui est écrit est-il valide ?
on, donc au verso, le sujet découvre le panneau triangulaire Danger.

Selon sa réponse, l’adulte l’amènera à argumenter sur son point de vue, à construire un discours métacognitif, à inhiber certaines conceptions naïves et à développer un raisonnement logicomathématique efficace.

En retournant la carte, le sujet voit immédiatement si son jugement était approprié au contenu. Travailler avec ce matériel, c’est apprendre au sujet à ne pas « tomber dans le panneau » !

Connaissances naïves et familières
Ce matériel dérive des travaux menés ces dernières années en psychologie cognitive du raisonnement sur le rôle joué par les connaissances naïves dans la construction de nos connaissances cognitives. Les connaissances naïves regroupent les notions de catégorisation, d’analogie et de métaphore. Face à une situation-problème nouvelle, l’apprenant fait d’abord appel à ses connaissances familières et va interpréter la situation spontanément, d’une manière intuitive, sans activer pour cela une pensée logico-mathématique.
Le matériel "Attention aux panneaux" permet au clinicien de se placer au plus près du potentiel cognitif de l’enfant ou de l’adolescent, afin d’éviter le renforcement de représentations erronées et préjudiciables au bon fonctionnement du raisonnement mathématique.

Deux armes de choix : la métacognition et l’inhibition de l’action
- Une première arme, le rôle de la Métacognition
Savoir penser la cognition mathématique, c’est savoir réfléchir sur son raisonnement et sur une compréhension approfondie des concepts mathématiques, c’est-à-dire sur le pourquoi et le pour quoi faire, qui sont les composantes essentielles de la cognition mathématique. La métacognition invite ainsi à penser à ce que l’on fait, pendant qu’on le fait et savoir alors faire les ajustements nécessaires.

- Une seconde arme, le rôle de l’Inhibition
Les données présentes sur les cartes doivent faire émerger un questionnement. Il est important de faire exprimer au sujet ses stratégies de contrôle et de validation. Si les capacités cognitives semblent présentes et actives, il n’en reste pas moins que nos jugements et nos décisions sont le plus souvent dominés par des heuristiques intuitives très rapides, élaborées, non seulement à partir de connaissances naïves et familières, mais parfois aussi sur des biais cognitifs erronés. En amenant l’enfant à remettre en question et à inhiber ses connaissances naïves, le matériel "Attention aux panneaux" permet ainsi d’amener le sujet à apprendre.

PRODUITS ASSOCIÉS

PRODUITS CONSULTÉS